[French ARC] Le promeneur sur le cap (Livre I) ♡ Mike Martin

*This book was sent to me to review professionally.

Ce livre m’a été gentiment envoyé par l’auteur en échange d’une critique littéraire adéquate. La première chose que je tiens à souligner en amont de ladite critique est qu’il s’agit du premier ouvrage d’une série policière suivant les aventures du personnage principal, le Sergent Windflower. Il est ici question de la traduction de l’ouvrage en français, issue d’une collaboration avec le site Babelcube (mon profil de traductrice est disponible ici).

Click here to see my review on Goodreads

Rating: 5 out of 5.

Une intrigue, des intrigues


Je trouve toujours complexe de critiquer un polar sans en dévoiler les secrets puisqu’il semblerait que chaque détail comporte son lot de significations. J’ai particulièrement apprécié ici le jeu des intrigues puisque si l’intrigue principale concerne en effet le meurtre que Windflower s’évertue à résoudre, des sous-intrigues sont également dignes d’intérêt. Par exemple, les guerres internes des officiers de police (notamment relatives au respect de la hiérarchie) ou les ragots du village – ainsi que la critique sociale faite des deux – permettent de mieux cerner le contexte de l’intrigue principale et de la rendre par conséquent plus vraisemblable.

You may also like : How to combine your internship with your academic work?

Suspense et narration


J’ai également particulièrement apprécié la narration et le suspense créé par cette dernière. En effet, la focalisation est interne mais basée sur une narration à la troisième personne puisque le lecteur a accès aux pensées de Windflower sans jamais passer par la focalisation interne. J’ai trouvé que la troisième personne augmentait la confiance accordée au narrateur puisque même si ce dernier donne ses ressentis, une distance objective – factice – semble être conservée.

Par ailleurs, ce choix de narration se prêt particulièrement bien au genre policier, permettant à l’inspecteur de sembler omniscient tout en nous rappelant – par la focalisation interne – qu’il ne l’est absolument pas, et peut donc faire des erreurs d’interprétation et manquer des éléments essentiels à la résolution de l’enquête. La tonalité du livre se voulant objective, ce mélange entre troisième personne et focalisation interne me semble tout à fait approprié.

Néanmoins, je regrette un léger décalage entre Windflower et les autres personnages, parfois trop schématiques en comparaison du développement du personnage de Windflower. Néanmoins, rien n’empêche ici d’apprécier la lecture de ce polar.

Péripéties et dénouement


Les péripéties sont une grande partie – comme souvent dans le cadre de ce genre – de l’ouvrage. En effet, si le début de l’histoire semble lent, l’intrigue s’accélère dans le dernier tiers de celle-ci. D’abord, les suspects et les péripéties se multiplient d’un point de vue diégétique. Ensuite, le texte lui-même vient servir cette accélération puisque la syntaxe et la multiplication ds phases de dialogue voient le rythme s’intensifier. Ce mélange d’accélération de l’intrigue et du texte donnent aux retournements de situation ultime une saveur toute particulière.

J’aimerais, comme toujours, écrire plus longuement mais comme pour chaque roman policier, je me sens très peu légitime. En effet, j’aimerais discuter des différentes péripéties et, surtout, des retournements de situation inattendus du troisième quart mais ne puis le faire sans risquer de ternir votre propre expérience du polar. Par conséquent, je vous laisse volontiers apprécier l’ouvrage et vous souhaite une excellente lecture.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: